Masque Cressi F1 avis sur un des meilleur rapport qualité prix

Le masque Cressi F1 est l’une des rares solutions sans cadre de la société italienne. Car généralement la marque c’est concentré sur les systèmes démontables, en développant sa technologie brevetée Integrated Dual Frame Technology. Qui donne presque tous les avantages d’une solution sans cadre (distance réduite entre les yeux et les verres pour un meilleur champ de vision et réduction du volume interne). Sans les inconvénients (production de buée due aux particules de silicone sur les verres pendant la fabrication et pas de montage facile des verres correcteurs). En outre, les lunettes Cressi F1 sont dotées d’un verre unique qui peut améliorer le champ de vision.

Tout savoir sur le masque CRESSI F avant de l’acheter :

  • Masque avec verre unique et jupe sans cerclage.
  • Le poids, la dimension et le volume réduits facilitent la purge de l’eau.
  • Jupe en silicone. Boucle unique flexible qui pivote avec les mouvements du visage et qui absorbe les chocs, empêchant ainsi la bouche de se casser lorsque le masque reçoit un coup.
  • Équipé d’une lentille en verre de sécurité trempé.
  • Boucle à bouton-poussoir révolutionnaire pour un réglage rapide et facile des sangles.
  • Disponible en 9 couleurs différents

La lentille et le châssis :

dimension lentille masque cressi F1

La lentille est une solution unique de 4 mm d’épaisseur, soit 1 mm de plus que les doubles lentilles traditionnelles. Car dans ce cas elle fonctionne également comme un châssis et doit résister à la tension et aux forces appliquées. En fait, le masque Cressi F1 n’est pas seulement sans cadre, mais aussi « sans châssis ». Le grand verre unique représente aussi la structure rigide du masque, sans besoin d’un châssis supplémentaire et en déterminant une structure très rigide (plus que la solution avec châssis, car un verre de 4 mm est en effet plus rigide qu’un châssis en nylon).

L’objectif est de grandes dimensions, avec une hauteur maximale de 7,2 cm, une largeur maximale totale de 14,9 cm et une hauteur au-dessus du nez de 1,2 cm.

Cette solution est finalement plus simple et en quelque sorte plus économique. De plus, ça donne définitivement un bel effet de confort sans la barrière entre les yeux, généralement présente à cause du châssis entre les deux lentilles. Il y a tout de même quelques limites.

La lentille unique ayant la fonction de châssis doit avoir une certaine hauteur minimale dans la zone au-dessus du nez, car c’est le point le plus faible de la structure et il doit être suffisamment résistant. Cet aspect détermine une perte de compacité et une augmentation conséquente du volume interne.

De plus, cet aspect ne permet pas de positionner la lentille aussi près des yeux que la solution à double lentille, où un châssis plus fin dans la zone entre les yeux a un meilleur effet, de sorte que les optimisations du volume interne et du champ de vision sont partiellement limitées.

Ca peut vous plaire : découvrez notre comparatif de masque pour la chasse sous marine

Le facial :

Le visage a un design très  » propre « , poli à l’extérieur comme à l’intérieur. La gamme de couleurs est riche, et va du noir, au gris, au vert, au marron, plus d’autres solutions plus  » plongée « . Les dimensions du profil interne sont importantes et sont égales à 12,5 x 10,4 cm.

Boucle et fixation du châssis :

boucle de fixation masque cressi F1

La boucle est reliée par le système de réglage de la micro-sangle directement au visage par une connexion souple dans la partie en silicone du visage lui-même. Cette solution est simple mais peut constituer un point faible dans le temps. Le système de micro-réglage est extrêmement facile et rapide à utiliser grâce à deux boutons, un en haut et un en bas, facilement perceptibles et faciles à actionner.

La boucle est particulièrement raffinée, mais la triple bande reliée au logo central elliptique Cressi ne fonctionne pas bien pour ceux qui positionnent le tuba entre les bandes à l’arrière de la tête.

Mesure du volume interne :

De toute évidence, le masque Cressi F1 est principalement destiné à la plongée sous-marine ou à la chasse sous-marine en eau peu profonde. Car, en raison de sa conception, nous ne pouvons pas nous attendre à une excellente réduction du volume interne.

Des test ont étaitent effectués pour connaitre la mesure du volume interne du masque. En utilisant la tête standard d’un mannequin en polystyrène et une éprouvette graduée de 60 ml. Avec deux mesures effectuées, la valeur moyenne du volume interne a été, comme prévu, particulièrement élevée et égale à 187 ml (équivalent à 187 cc), mais évidemment ce n’est pas le plus de ce masque.

Champ de vision :

Voici une des caractéristiques principales du Cressi F1, le champ de vision. La méthodologie de mesure est toujours la même, en utilisant une caméra GO-PRO pour faire des photos, en positionnant le masque dans un trou du mannequin, de sorte que l’objectif de la caméra soit positionné au même endroit que l’œil théorique du mannequin. A partir de la photo obtenue, le champ de vision a été mesuré dans les 4 directions cardinales et les 4 directions intermédiaires. Les résultats ont été les suivants :

  • Nord : 80,
  • Nord-Est : 80,
  • Est : 60,
  • Sud-Est : 50,
  • Sud : 65,
  • Sud-Ouest : 60,
  • Ouest : 65,
  • Nord-Ouest : 85,

Pour la meilleure valeur parmi tous les masques mesurés jusqu’à présent, avec une valeur finale égale à 545.

Voir aussi : quel masque chasse sous marine gopro choisir ?

Devez vous acheter le Masque CRESSI F1 notre avis

Le masque Cressi F1 a été conçu plus pour la plongée sous-marine que pour la chasse sous-marine. Cependant, l’utilisation faite par de nombreux spéléologues pendant la période hivernale en Méditerranée, trouvant le Cressi F1 extrêmement confortable pour la chasse sous-marine en eaux peu profondes et moyennes, nous a convaincu de le tester.

L’effet sur le visage des différents testeurs a montré une étonnante capacité à se coller sur le visage et à sceller parfaitement, mais cela doit encore être testé par chaque chasseur. Le volume interne est définitivement élevé, mais ce n’est pas un problème dans les eaux peu profondes à moyennes.

Tandis que le champ de vision est certainement bon, avec l’excellence dans la zone supérieure, et quelques limites dans les directions latérales inférieures. Le poids du masque, en ce qui concerne ce paramètre, est supérieur à la moyenne des masques de chasse sous-marine, et est égal à 195 grammes.

Ca peut vous intéresser : comment filmer vos parties de chasse sous-marine ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.