le guide complet de la chasse sous marine

Avez-vous déjà voulu combiner pêche, chasse, navigation de plaisance et plongée? Voici votre opportunité de faire tout cela en même temps.

L’envie de piquer un poisson remonte certainement à des milliers d’années. A l’époque où des hommes et des femmes affamés ont jeté pour la première fois un coup d’œil dans l’eau et ont vu ces créatures magnifiques et savoureuses juste hors de leur portée. Dès qu’ils ont compris comment voir sous l’eau, la chasse sous marine était lancée.

Bien que la pêche au harpon soit une activité similaire dans le monde entier. Elle est aussi différente que les destinations où elle est pratiquée. Les poissons ne sont pas les mêmes partout. De ce fait, l’équipement pour les chasser est lui aussi différent. De plus , les réglementations en matière de pêche au harpon et les méthodes de plongée varient d’un pays à l’autre et parfois d’un État à l’autre.

Dans notre revue, nous vous expliquons en détails comment pratiquer correctement la chasse sous marine.


Qu’est ce que la chasse sous marine?

Dans notre cas, c’est l’acte de chasser en apnée des poissons marin sous l’eau à l’aide d’un fusil à harpon ou d’une foène (harpon en forme de fourche).

Bien que la pêche au harpon puisse être pratiquée en plongée sous-marine (dans certains pays) et avec de nombreuses autres formes de harpon. Ici, nous traiterons uniquement sur la chasse sous marine en apnée à l’aide de fusils harpon ou de foène. Nous vous expliquerons plus bas, tout ce que vous devez savoir concernant la législation française qui régit se sport.


Pourquoi faire de la chasse sous marine?

Tout simplement pour ses bienfaits sur votre forme physique. Ou rester connecté avec le fabuleux monde sous marin. En fait vous pourriez trouver mille et une raison de pratiquer cette discipline.

La pêche au harpon est la meilleure façon d’attraper du poisson. Contrairement à la pêche à la ligne, la chasse sous marine est sélectif quant aux poissons qu’elle peut attraper. Cette capacité à calibrer le poisson avant qu’il ne soit abattu explique pourquoi la pêche au harpon n’a pas de prises accessoires. Les prises accessoires sont les poissons non ciblés qui sont capturés à la suite d’une autre méthode de pêche. Un exemple de prise accessoire lors de la pêche à la canne et au moulinet est la capture d’un poisson trop petit. Ces poissons peuvent être suffisamment blessés pour mourir peu de temps après avoir été relâchés. Le harpon ne prend que ce qui sera consommé.

Les poissons plus gros sont une autre raison de pêcher au harpon. La taille moyenne des poissons capturés est beaucoup plus grande que celle des poissons capturés par la pêche à la ligne traditionnelle.

À mon humble avis, il n’y a rien de plus satisfaisant que d’apporter du poisson frais ou du homard à la table de la cuisine. En cette ère de conservation et de sensibilisation à l’alimentation, la chasse sous marine, vous donne une occasion unique de savoir exactement comment la viande que nous consommons est traitée. Mais ce n’est pas tout, les chasseurs sous marin ont un sérieux impact écologique.

En effet, vous éliminez les déchets, les prises accessoires et réduisez l’empreinte carbone de la consommation de poisson. Il faut savoir, que le poisson acheté au supermarché a un coût plus élevé partout. Comparé à un chasseur sous marin, il faut beaucoup plus de ressources à une entreprise commerciale pour:

  • capturer,
  • transformer,
  • emballer,
  • voire congeler le poisson


Comment pratiquer la chasse sous marine?

Avant de nous engager dans cette pratique, je voudrais vous donner quelques leçons générales qui s’appliquent. Suivez-les et vous obtiendrez de bien meilleurs résultats lorsque vous pratiquerez la pêche au harpon.

  1. Concentrez-vous sur la chasse. Vous devez être préparé avant même d’entrer dans l’eau. Vous avez besoin des bons outils pour assurer votre succès et d’une stratégie qui fonctionnera pour la zone où vous pratiquez. Un état d’esprit positif ne fait jamais de mal non plus. Vous attraperez un bon gros poisson aujourd’hui.
  2. N’abandonnez jamais. Je ne peux pas vous dire le nombre de fois où j’ai raté un poisson (C’est énorme). Dès que vous laissez tomber votre attention, vous perdez l’instinct du chasseur. Vous pouvez avoir froid,. Etre que fatigué ou affamé, et vous avez souhaitez qu’une chose “abandonné” pour retourner au bateau ou sur la plage. Seulement voilà, sur le retour vous êtes surpris par le plus gros poissons de la journée et vous ne pouvez pas le tirer. Quand vous êtes dans l’eau avec votre fusil, n’abandonnez jamais. Vous ne savez jamais quand le bon poisson va choisir d’apparaître.
  3. Restez à l’aise dans l’eau. Si vous êtes en mode bruyant ou en mode prédateur pur, les poissons sauront vous le dire. Si vous êtes agressif, vous effrayerez les poissons qui suivront, alors respirez. Calmez-vous, et déplacez-vous dans l’eau comme si vous y étiez à votre place.
  4. Apprenez autant que vous le pouvez. En fait comme toute passion, vous ne devez jamais cesser d’apprendre. Chaque chasseurs aura des expériences et des conseils différents. Soyez attentifs et n’ayez pas peur de susciter une conversation avec eux. Faites des recherches approfondies sur internet. Tenez un carnet de plongée, de cette façon vous connaitrez à l’avance les conditions des spots qui fonctionnent . Parcourez les cartes pour découvrir de nouveaux endroits “secrets” à essayer.
  5. Ne chassez pas les poissons. Vous êtes un prédateur dans l’eau, mais vous n’êtes pas dans votre élément. Tout ce que vous ferez, c’est effrayer votre cible et signaler à tous les autres poissons de la zone que vous êtes en chasse. Vous pouvez même faire fuir tout poisson qui surveille vos moindres mouvements. La seule fois que je vous recommande de chasser un poisson, c’est s’il a été arraché de votre harpon et que vous le poursuivez pour le tuer.
  6. Faites attention avec votre arme. Un harpon est une arme mortelle et peut faire toute une série de dégâts s’il tire sur une autre personne. Lorsque vous ne chassez pas activement, la sécurité doit être activée et ne jamais la pointer sur une autre personne. Traitez votre fusil de chasse de la même manière qu’une arme à feu. Si vous vous retrouvez un jour à pêcher au harpon avec un autre plongeur qui ne respecte pas cette règle, ne chassez pas avec lui. Cela ne vaut pas votre vie.

Bon, maintenant, passons directement aux techniques de la pêche au harpon.


Les différentes techniques de chasse sous marine

La pêche au harpon, contient différentes techniques que vous devez absolument savoir maitriser si vous voulez ramener du poisson à la maison, jour après jour. pour réussir dans cette quête passionnante, vous devez avoir confiance en vous, quel que soit le type de chasse que vous pratiquez.

Il n’y a pas de bonne façon de pratiquer la chasse sous marine. Le temps, le poisson que vous visez et même vos capacités de chasseur feront une grande différence dans les techniques de chasse sous marine à utiliser.


Chasse sous marine: l’indienne la meilleur technique pour débutant

Cette technique de chasse est notre point de départ à tous. Flotter sur l’eau, armé d’une foène ou d’une arbalète, est le moyen le plus facile pour vous de vous familiariser avec le tir. Tout ce que vous avez à faire, c’est de flotter à la surface de l’eau et quand un poisson passe, tirez.

Une fois que vous maîtrisé votre fusil harpon, cette méthode n’est pas la plus avancée. De plus, il est souvent difficile de repérer correctement votre proie depuis en haut. La plupart des poissons, utilisent une tactique spécifique qui les camouflent des prédateurs grâce à leurs couleurs et leur mimétisme.

Il est également assez difficile de tirer depuis la surface. Vous êtes beaucoup plus éloigné des poissons que vous visez, ce qui leur donne plus de chances de s’échapper. Je ne recommande cette technique de pêche au harpon qu’aux débutants qui sont encore en train d’apprendre ou qui chassent dans des zone peu profonde .


La pêche au harpon à l’agachon

L’agachon es une technique inventée par les chasseurs méditerranéens, elle consiste à chasser en embuscade. Quand vous nagez à la surface, gardez un œil sur le bon endroit pour tendre une embuscade. essayez de trouver un endroit ou vous pouvez vous positionnez à plat sur un rocher ou sur le bord d’un lit d’algues face au sable. De cette façon, les formations naturelles et la végétation dans l’eau brisent votre silhouette, et les poissons ne se doutent pas de votre présence.

Soyez aussi furtif que possible pendant que vous plongez. Faites de l’hyperventilation pour inonder votre sang d’oxygène, puis plongez jusqu’au fond. Ensuite, restez immobile sur place avec votre fusil allongé. Votre objectif est de vous fondre dans l’environnement lorsque vous utilisez l’agachon. Si vous éprouvez es difficultés à rester en place, agrippez vous à un rocher ou à la base d’une algue pour vous maintenir en position.

Si vous avez trouvé un bon endroit, les poissons commenceront à nager et à s’approcher de vous. Beaucoup plus près que vous ne le feriez lors d’une chasse à l’indienne. L’inconvénient majeur de cette approche, est quand les poissons nagent à un niveau plus élevé que vous. Leur ventre argenté les rendra plus difficiles à repérer par rapport aux couleurs de la surface.

Bien sûr, ce type de plongée présente un danger, car vous restez couché et vous manquez d’air. Faites attention à votre corps, et si vous avez besoin de respirer, faites-le. Il est inutile d’attendre le poisson parfait si c’est pour vous évanouir ensuite. Vous avez besoin de respirer. Au bout d’un moment, vous vous mettrez en rythme, en respirant à la surface avant de plonger pour reprendre l’embuscade.


chasse sous marine a trou

Les poissons ne sont pas toujours entrain de nager en eau libre. Surtout si vous chassez dans les récifs ou si c’est une espèce plus lente (poulpe, poisson plat, etc…). Au lieu de cela, vous les trouverez cachés dans un trou, une grotte ou une crevasse jusqu’à ce qu’ils aient besoin de sortir pour chercher eux-mêmes leur nourriture. Ce que vous cherchez ici, ce sont les endroits où les poissons peuvent se cacher, afin que vous puissiez les trouver et les chasser.

Bien sûr, il y a quelques points à noter avec cette technique de pêche au harpon :

  • Equipez vous d’un fusil court, avec une lance lourde (au moins 7 mm) et une pointe vissée. Car vous toucherez des rochers. La seule façon de contrer cela est d’utiliser une installation moins puissante, et un pistolet plus robuste.
  • Repérez les anfractuosité. Elles seront profondes, et il fera sombre. De ce fait, il sera difficile de voir les poissons qui se cachent en dessous. Une façon de contrer le problème est d’utiliser une lampe de poche, ce qui rendra ce type de chasse beaucoup plus facile.
  • Faites attention dans les trous. Vous pouvez vous accrocher votre équipement ou votre bras et rester coincé. De plus, vous ne savez pas toujours ce qui se cache dans les profondeurs de la grotte. Ne mettez pas votre main dedans, sauf si vous voulez prendre le risque que quelque chose vous morde.
  • Les grottes sont dangereuses. Avant d’essayer ces techniques avancées de chasse sous marine, vous devez avoir confiance en vos capacités. Etre à l’aise avec votre matériel. Se faire prendre ou coincer sous l’eau est une sentence de mort potentielle. N’allez pas dans des entonnoirs ou des zones qui pourraient vous piéger. Méfiez-vous des vagues sous l’eau. Cela ne vaut pas la peine de risquer votre vie pour un poisson.

Maintenant que vous êtes prêt à commencer à harponner les poissons cachés, il y a deux façons de le faire.

Les plongées en canyon sont exactement ce qu’elles semblent être. Comme la technique de l’embuscade, positionnez-vous près de l’entrée d’un canyon ou d’une gorge. À un endroit où vous pensez que des poissons pourraient passer. Ensuite, attendez. Restez concentré sur une section spécifique, et tirez quand le poisson cible passe à travers.

La chasse à trous est similaire. Il vous suffit alors d’approcher sous un angle différent, pour pouvoir les poissons en embuscade sur le côté. Prenez, l’habitude de toujours vérifier les grottes potentielles. Les rebords, ou toute petite cavité où les poissons pourraient se cacher. Souvent, ils n’ont nulle part où aller pour s’échapper, et vous pouvez réaliser un tir parfait. Surtout n’abandonnez pas trop vite. La clé pour faire fonctionner des techniques de pêche au harpon comme celle-ci est la patience. Vous devrez peut-être retourner dans le même trou encore et encore pour scanner chaque centimètre de l’intérieur à la recherche du poisson que vous chassez.


Quel équipement avez vous besoins pour la pêche au harpon?

chasse sous marine equipement

Tout chasseur, sait qu’il est essentiel d’utiliser le bon matériel de pêche au harpon pour vivre pleinement l’expérience. Les débutants, en revanche, n’auront pas besoin de se préoccuper autant de leur équipement. Leurs techniques de chasse sous-marine, leur capacité à retenir leur souffle en cas d’apnée et de leurs aptitudes à la chasse sont bien plus importante.

Comme tout sport, la chasse sous-marine est un monde à part. Où diverses marques rivalisent pour fournir le meilleur matériel de pêche sous-marine à leurs clients, qu’ils espèrent fidèles. Comme vous pouvez vous y attendre. l’équipement de pêche au harpon que vous utilisez dépendra en grande partie de votre environnement.

Ainsi, par exemple, l’équipement que vous utilisez pour la pêche au harpon le long des jetées du Golfe du Lion, ne sera pas nécessairement le même que celui que vous utiliseriez dans des lieux de pêche au harpon aux Caraïbes ou au large de la pointe du Raz.

Ce bref guide a pour but de vous aider à comprendre les différents équipements de chasse sous marine que vous pouvez utilisez.

Fusils harpons et foènes

Il existe essentiellement trois types de harpon pour la chasse sous marine :

  • les foënes
  • les arbalètes hawaïennes
  • et les fusils de chasse.

Les arbalètes hawaïennes (pole spear) et les fouines sont très similaires. Les deux exigent que vous soyez très proche du poisson. Ce qui n’est pas forcément le cas avec les fusils à harpon.

La principale différence entre les deux est qu’une foëne quitte complètement votre main lorsque vous tirez sur un poisson. Tandis alors que la bande d’une fronde hawaïenne ne quitte généralement pas votre main.

Ensuite, nous avons les fusils harpons.

Tous les fusils à harpon ne sont pas égaux. Lors du choix d’un fusil de chasse, il faut tenir compte de deux facteurs principaux :

  • la visibilité de l’eau où vous allez pêcher
  • et le type de poisson que vous allez chasser.

Une faible visibilité nécessite l’utilisation d’un fusil à harpon plus court. De même, plus le poisson que vous chasserez est petit, moins vous aurez besoin de puissance ou d’épaisseur de sandow. En d’autres termes, la visibilité et la taille des poissons détermineront la longueur et la puissance du fusil à harpon que vous devrez utiliser.

L’épaisseur de la hampe est un autre élément important à prendre en considération. Une hampe plus robuste ajoutera de la puissance à votre tir mais enlèvera aussi une partie de la rapidité. En fait, plus le poisson que vous chassez est gros, plus la hampe est épaisse.

De même, vous pouvez aussi trouver des fusils de chasse à poignée centrale et à poignée arrière, le premier étant plus idéal pour les eaux où la visibilité est faible.

Combinaisons et Rash guard

équipement du chasseur sous marin la combinaison camouflage

Lorsque vous recherchez une bonne combinaison de pêche au harpon, vous devez avant tout tenir compte de l’épaisseur. la température de l’eau sera le facteur déterminant dans votre choix:

  • Eaux froides (10/17 °C) : 5 – 7 – 9 mm
  • Eaux Tempérée (17/24 °C) : 3 – 5 mm
  • Eaux chaudes (>22 °C) : < 3 mm

Par exemple pour des eaux chaudes, nous vous recommandons d’utiliser des combinaisons de plongée dont l’épaisseur ne dépasse pas 1,5 mm.

Si vous avez la chance de chasser dans des endroits de rêve comme les Caraïbes ou même l’île de beauté. Vous pouvez utiliser uniquement une protection contre les éruptions cutanées. Appelé sous vêtement de plongée ou RASH GUARD.

Veillez toutefois à choisir une protection , qui est normalement équipée d’un rembourrage de poitrine (appelé coussin de chargement) pour vous aider à soulager la pression exercée par le rechargement constant de votre arme.

De même, la plupart des combinaisons et rash Guard pour la chasse sous marine sont camouflées. Ceci pour une raison importante, vous aider à vous dissimuler des poissons.

Masque et tuba

Pour la chasse sous-marine, il vous faut rechercher un masque à faible volume. En d’autres termes, la quantité d’air dans le masque doit être réduite de sorte que lorsque vous égalisez en plongée en apnée, vous aurez à faire face à une pression moindre.

Les meilleurs masques pour la pêche au harpon offrent une grande visibilité et un faible volume. De plus, contrairement à la plongée sous-marine ou au snorkeling. Le type de lentille est important lors du choix de votre masque. Il en existe trois types :

  • transparent,
  • ambré
  • ou à miroir.

Dans les eaux à haute visibilité , les lentilles transparentes sont parfaites. Dans un endroit où la visibilité est beaucoup plus faible, un verre colorés est préférables car il augmente les contrastes. Tandis que les masques à miroir sont destinées à cacher vos yeux.

Enfin, il est également important de trouver le bon tuba lorsque vous choisissez votre équipement de pêche au harpon.

Fondamentalement, plus c’est simple et plus c’est souple, mieux c’est. C’est particulièrement vrai lorsque vous chassez à trou, où vous risquez de vous faire prendre votre tuba et peut-être même de vous retrouver coincé dans une formation corallienne.

Les couteaux

couteau du chasseur et pêcheur sous marin

Un bon couteau de chasse sous marine est comme tout bon couteau de cuisine :

  • toujours tranchant,
  • durable
  • et qui ne rouille pas.

Un couteau n’est pas forcément nécessaire pour un débutant. Toutefois, c’est un équipement indispensable de sécurité pour chasser.

Imaginez que vous harponnez un poisson à 12 mètres et qu’il commence à nager autour de vous. Vous empêtrant dans la ligne de votre fusil. Avec un couteau, vous pouvez couper la ligne et remonter à la surface en toute sécurité.

Certaines personnes pensent que le but premier du couteau est de tuer le poisson. Cependant, cela ne doit être fait qu’en cas de besoin, afin d’éviter d’attirer d’éventuels prédateurs.

La qualité est également un élément essentiel de tout bon couteau de pêche au harpon. De nombreux couteaux sur le marché perdent leur tranchant et rouillent assez rapidement. Ce qui peut poser un problème si, par exemple, vous vous emmêlez et devez couper la ligne.

C’est pourquoi il faut veiller à privilégier la qualité plutôt que le prix.

Les palmes de chasse

palme et équipement pour la pêche au harpon

Les palmes sont un équipement de chasse extrêmement important car elles peuvent sérieusement affecter vos performances globales en apnée.De bonnes palmes vous permettront d’obtenir la bonne propulsion lorsque vous plongez dans les profondeurs de votre univers sous-marin.

Cependant, il est également faux de croire que de grandes palmes d’apnée vous permettront de plonger plus profondément. Au final, vous pourrez plonger aussi loin que vos limites personnelles vous le permettent, avec ou sans palmes.

Elles entrent en jeu lorsque vous êtes déjà capable de plonger en profondeur, car elles vous aideront à conserver votre énergie. Toutefois, les palmes d’apnée ne sont pas recommandées pour les personnes qui manquent d’expérience en tant que plongeurs en apnée.

Comme pour les autres équipements de chasse sous marine, le confort est également un facteur important. En ce sens, vous devez savoir si vous êtes plus à l’aise en plongeant avec des palmes, souples, rigides ou un mixte des deux.

Il existe essentiellement trois types de palmes d’apnée : en plastique, en fibre de verre et en carbone.

Les palmes en plastique ont un prix économique et sont idéales pour les débutants. La fibre de verre est non seulement esthétique, mais elle nécessite également une dépense d’énergie bien moindre que les palmes précédentes. Celles en carbone sont les plus chères, les plus délicates et celles qui nécessitent le moins d’énergie pour plonger.

Montre de plongée

montre pour chasse et pêche au harpon

Les montres de plongée en apnée sont un excellent complément pour les plongeurs en apnée et les chasseurs sous-marin qui aiment suivre leur profondeur et leur temps de plongée.

En fait, si vous êtes sérieux dans l’un ou l’autre de ces sports. Une montre sera un bon investissement car elle vous aide à suivre vos entraînement et vos progrès.

Lorsque vous envisagez d’acheter une montre d’apnée, veillez à ce que l’écran soit facile à lire et bien visible et à ce que les fonctions ne soient pas trop nombreuses et ne prennent pas trop de place.

Les montres pour la chasse sous marine doivent également être équipées de bonnes piles pour les longues journées sous l’eau.

Pour certains, les moniteurs de fréquence cardiaque sont également importants. Tout comme la possibilité de télécharger toutes les informations pertinentes sur votre ordinateur afin que vous puissiez suivre vos plongées.

Bouée et planche

un flotteur doit faire parti de votre matériel pour la chasse sous-marine

Votre bouée est une pièce importante de l’équipement de chasse. En effet, elle signale à tous les bateaux de la zone qu’il y a un plongeur en dessous. Ceci, afin qu’ils sachent qu’ils doivent faire attention s’ils passent par là. Pour bien faire, votre planche ou bouée doit être de couleur vive (l’orange fluo est bien), avec un drapeau attaché pour être bien visible (pavillon alpha). Vous devez toujours utiliser votre flotteur.

En plus de la bouée, il y a des planches qui nous permettent de nager dessus, ou de transporter beaucoup de matériel, de boissons, de documentation… Ils seront plus à l’aise dans beaucoup d’occasions, surtout en partant du rivage. Elles ont l’inconvénient d’être inconfortables à traîner lorsque la mer est agitée.

La seule où vous pouvez vous en passer. C’est quand vous chassez près des rochers. Dans ce cas, accrochez votre bouée à un rocher au-delà des brisants pour qu’il ne s’emmêle pas. Dans tous les autres cas, votre planche de chasse sous marine, est attaché à une ligne, qui s’attache à votre fusil harpon .

Bien sur, vous pouvez fabriquer votre propre flotteur. Mais il est tout aussi facile d’acheter une bouée et d’y attacher un pavillon.

gant et matériel pour la chasse sous marine

Gants de pêche au harpon

Les gants de chasse sous marine, sont importants pour deux raisons. Ils garderont vos mains au chaud. Mais surtout ils vous protègent contre les poissons, les rochers ou les crustacés que vous essayez d’attraper.

Pour bien les choisir, écoutez le dicton “plus c’est simple, mieux c’est”. Il s’applique parfaitement aux gants de pêche au harpon. Les gants doivent être légers et vous permettre de sentir tout en protégeant vos mains. Avant tout, les gants de pêche au harpon facilitent le rechargement de votre arme. De plus, une fois que vous aurez attrapé votre poisson, ils vous aideront à éviter les coupures et les abrasions.

Les gants en Kevlar sont généralement les meilleurs.



Quelques conseils pour bien débuter la chasse sous-marine

La pêche au harpon fait partie de la vie depuis des millénaires. Autrefois pratiquée pour la survie, cette technique de chasse ancienne s’est transformée en un sport très apprécié dans le monde entier. Mis à part les progrès technologiques, la chasse sous-marine n’a pas vraiment évolué au cours des siècles. Pourtant, réussir à chasser n’est pas chose facile, surtout si vous venez de vous lancer dans cette pratique. Aujourd’hui, nous allons couvrir tout ce qu’il y a à savoir sur la pêche au harpon pour bien débuter.


Comment se lester en chasse sous marine?

Vouloir s’alourdir pour aller dans l’eau peut paraitre bizarre au premier abord, la dernière chose que vous souhaitez est de couler . En fait, ce qu’il faut savoir est que votre combinaison de plongée vous fera flotter. Surtout, si vous portez une vraie combinaison de pêche au harpon. pour tout vous dire, sans un bon lestage, vous allez même avoir du mal à toucher le fond. Sans parler de l’agachon ou vous devez rester proche du subsrtat pour tenir une embuscade. C’est pourquoi vous avez besoin d’une ceinture de plombs.

Cette dernière, compense la flottabilité de votre combinaison et ainsi vous permet de plonger jusqu’à la zone de chasse. Comme votre ceinture de poids est lourde, elle contrebalance la flottabilité de votre combinaison de plongée. L’astuce est de bien faire les choses. Mais c’est plus difficile qu’il n’y paraît. Parce qu’il y a tellement de variables:

  • La salinité de l’eau affectera votre flottabilité.
  • L’épaisseur de votre combinaison jouera un rôle sur la flottaison.
  • La profondeur à laquelle vous prévoyez de plonger affectera votre flottabilité.
  • La composition de votre corps affectera aussi votre flottabilité.

Mettre une énorme quantité de plombs sur votre ceinture permettrait de toucher facilement le fond, mais il sera très difficile de nager à la surface.

Soyez juste très prudent, nous le répèterons jamais assez, aucun poisson ne vaut une vie humaine. La clé est de trouver l’équilibre là où il est relativement facile d’atteindre le fond, et aussi de remonter à la surface. À la surface de l’eau, vous devez être positivement flottant pour flotter. Si vous ajoutez trop de poids et que vous n’êtes pas en mesure de flotter confortablemen, cela peut devenir très vite mortel. Dès que vous êtes fatigué et que vous ne donnez pas de coups de pied pour rester à flot, vous coulez.

En règle générale, pour trouver la quantité de poids nécessaire, il faut prendre l’épaisseur de votre combinaison de plongée puis ajouter + 2 pour obtenir un point de départ. Par exemple :

  • Une combinaison de plongée de 3 mm = 3 + 2 = 5 kg de poids
  • Une combinaison de plongée de 5 mm = 5 + 2 = 7 kg de poids


Il ne s’agit là que d’indications approximatives, et en supposant que vous pesez en moyenne environ 80 kg. Si vous êtes plus léger que cela, j’ajouterais 1,5 kg de poids au lieu de deux, ou si vous êtes plus lourd, j’ajouterais 2,5 kg de poids.


comment accrocher votre bouée pour la pêche au harpon?

Tout d’abord il faut savoir, qu’une bouée ou planche pour la chasse sous-marine doit être utiliser avec une corde flottante. Sinon elle pourrait s’emmêler facilement dans le fond, les rochers… A ceci, rajoutez un support de ligne qui sera utile pour enrouler votre corde et libérer ce dont vous avez besoin à chaque instant.

Astuce: un élastique peut être utilisé pour éviter les tractions soudaines dues à une mer agitée.

La bouée ne sera JAMAIS attachée au corps. Transporter une bouée attachée à vous peut être très dangereux. Par exemple si elle s’emmêle dans un rocher lorsque vous remontez à la surface vous pouvez vous retrouver à court d’air. Ou si un bateau s’y emmêle (ce qui ne devrait pas arriver, mais qui est possible). La bouée doit pouvoir être libérée sans effort et sans risque de s’emmêler.

N’oubliez pas de mettre un poids à l’extrémité de la corde, qui vous servira d’ancre. L’un des meilleurs moyens est d’utiliser le “poids de l’ancre” entre la ceinture et le corps. Bien qu’il existe des poids avec un petit rabat pour les mettre déjà sur la ceinture et qui peuvent être libérés rapidement en cas de situation difficile.


Bien utiliser sa planche de chasse:

Bien que cela puisse sembler très facile, il est indispensable de savoir comment utiliser votre bouée, au moins de façon élémentaire. Nous allons en parler et voir quelques astuces pour éviter les dégâts, surtout au moment du départ.

Pour certaines personnes, entrer dans l’eau est l’un des moments clés où elles se retrouvent empêtrées dans la ligne. Il y a deux façons principales de le faire.

  1. La première consiste à relâcher la ligne sur la terre ferme et à lancer le poids de l’ancre au loin. Cela permettra d’étirer la ligne dans l’eau. Une fois que êtes à l’aise et munis de tout l’équipement. Il vous suffira de vous rendre à l’endroit où se trouve le poids de l’ancre, de le ramasser et de commencer à pêcher. Avec la ligne totalement tendue.
  2. La deuxième façon est d’entrer avec la ligne enroulée dans le porte-ligne et la bouée à la main. Rentrez dans l’eau et lorsque vous y êtes , en portant tout l’équipement (masque, palmes…). Commençez à libérer la corde dont vous avez besoin du porte-ligne. Il est préférable de le faire en nageant, lentement, de cette façon la ligne s’étire d’elle-même lentement.

Pendant la pêche : Lorsque nous sommes à la pêche, la ligne peut s’emmêler dans nos jambes, dans le couteau… Pour l’éviter, le mieux que nous puissions faire est de porter la bouée entre la ceinture et le corps, d’un côté, par-dessus la hanche. De cette façon, elle sortira d’un côté, et non par le milieu. Si nous la portons au milieu (ventre), la corde a tendance à passer toujours entre les jambes. De plus, il est plus facile pour le poids de glisser, en descendant ou en respirant, car il est laissé un peu libre.

C’EST LA FAÇON LA PLUS RAPIDE D’ATTACHER LA CORDE DANS LE PORTE-LIGNE. ON FAIT UN TOUR, ON LA PASSE PAR LE TROU ET À UNE DES CORNES DE L’AUTRE CÔTÉ. POUR LA RELÂCHER, IL SUFFIT DE LA DESSERRER ET DE TIRER. DE CETTE FAÇON, NOUS POUVONS AJUSTER RAPIDEMENT LA QUANTITÉ DE CORDE QUE NOUS VOULONS FAIRE RELÂCHER, EN ENROULANT LE RESTE DANS LE PORTE-LIGNE.

Utilisation de la bouée pour le marquage : Lorsque nous trouvons une bonne grotte ou un lieu de pêche qui nous plaît, nous pouvons utiliser la bouée comme un signe pour ne pas la perdre. Sur des eaux sales et agitées, comme la Galice, l’Atlantique, le Cantabrique, le détroit de Gibraltar… c’est fondamental. Parce que nous ne voyons pas le fond depuis la surface, et avec la dérive créée par le courant, le vent, la houle… nous allons perdre la situation et il sera difficile de la retrouver (voire impossible parfois). Il en va de même lorsqu’il y a beaucoup d’algues.

Il est très utile de mettre un petit mousqueton sur la poignée du harpon ou sur le poids de l’ancre. De cette façon, si un arbre se bloque au fond, nous pouvons l’attacher à la bouée comme le montre la photo.


Comment attirer le poisson en chasse sous marine?

Il existe de nombreux aspects différents qui peuvent affecter vos prises lors d’une partie de pêche au harpon. Bien qu’il puisse être très utile d’avoir le bon matériel de chasse. Cela ne vous mènera pas vraiment loin si vous ne prenez pas le temps de vous préparer et de comprendre ce qui fonctionne vraiment sous l’eau. pour découvrir ou améliorer vos partie de chasse sous-marine, découvrez ci-dessous quelques conseils que vous pouvez utiliser pour attirer plus de poissons et améliorer considérablement leurs prises.

Chassez à l’aide d’un Burley. Le premier besoin des poissons est de manger. Donc logiquement la meilleure façon de les attraper et de leur faire savoir que vous avez de la nourriture pour eux. Le Burley se rapproche de la pêche au broumé. C’est une combinaison d’appâts hachés que vous pouvez installer n’importe où pour attirer les poissons sur votre spot.

Il existe différents types de burley, mais il s’agit essentiellement de mélanges de morceaux hachés de poissons et de crustacés. Vous pouvez facilement obtenir une trace de burley dans le magasin d’articles de pêche le plus proche ou vous pouvez tout simplement le faire.

Vous devez savoir que la traînée de burley qui flotte n’attire pas nécessairement les gros poissons, mais qu’elle aide à attirer les petits poissons affamés. Cependant, lorsque les boules de petits poissons commencent à s’approcher et à se nourrir. Ils attirent automatiquement l’attention de plus gros prédateurs, qui sont exactement ce que nous recherchons.

Astuces: si vous voulez faire vous même votre amorce, utilisez pour lier tous les ingrédients entre eux de la mie de pain.

Attirer les poissons par la curiosité. Certains poissons sont plus curieux que d’autres, c’est le cas par exemple du sar, de la saupe et j’en passe. Il existe quelques ruses simple et parfois efficace pour amener les poisson à portée de tir (c’est quitte ou double). Le tout est d’apprendre quand il faut le faire, car dans certaines conditions, faire du bruit c’est faire fuir le poisson. 

  • Bruit de gorge
  • Gratter la crosse du fusil contre la roche
  • Lancer du sable 
  • Faire des bulles avec votre bouche
  • Claquez des dents

Une fois repéré par votre cible, vous allez devoir faire croire au poisson que vous êtes une proie et non un prédateur. Fixez le des yeux, puis essayez de vous dissimuler afin de disparaitre de son champs de vision. Ainsi, vous avez de grande chance, qu’il vienne rapidement sur vous.

Attention: ne frottez pas vos plombs contre la roche et gardez bien vos palmes camouflées. Sinon, le poisson vous visualisera comme un danger.


Peut-on chasser l’hiver?

En hiver, la température de l’eau de mer diminue considérablement. par exemple en Méditerranée, elle peut descendre jusqu’à 10° – 16° degrés. Les jours raccourcissent et le soleil est constamment proche de l’horizon, même à midi. Comme si c’était toujours tôt le matin ou en fin d’après-midi. Les profondeurs idéales pour la pêche au harpon l’hiver se situent entre 2 et 10 mètres. La meilleure approche pour chasser à cette saison, reste l’agachon pour chasser les poissons qui se nourrissent d’algues et de mollusques qui se concentrent sur les parties des rochers les plus proches de la surface.

Avec une lumière faible, il est plus facile de se camoufler sur le fond et de se cacher à la vue des poissons. Surtout si vous gardez le soleil derrière vous.

Le courant est également important, car les poissons ont tendance à se déplacer contre lui. Ce qui est une information utile pour la technique de l’agachon, ou ils s’arrêtent juste derrière de gros rochers pour s’en protéger. Il est donc conseillé de pêcher et de se déplacer avec le courant venant de l’arrière, de telle sorte que les poissons semblent venir vers vous.

Enfin, le lestage sera fondamental, car dans la pêche au harpon en eaux peu profondes. Vous devez éviter de mettre de palmer pendant la courte plongée, sinon le poisson nous sentira à travers sa ligne latérale très sensible. Bien sur il ne faut pas oublier un équipement conséquent.

La chose la plus importante lorsqu’on plonge en eau froide, c’est l’équipement. Veillez toujours à ce que votre combinaison, vos chaussettes et vos gants n’aient pas le moindre petit trou. Un trou dans le doigt peut rapidement devenir un tourment car les vagues d’eau froide se retirent à chaque mouvement. Si la combinaison est serrée, le peu d’eau, qui pénètre toujours dans les combinaisons humides, se réchauffe relativement vite et forme avec le néoprène une bonne couche isolante autour du corps. Si jamais la combinaison présente des défauts, un tube d’adhésif néoprène aide rapidement à la réparer (voici mon kit de réparation préféré cliquez ici)